L'insensibilité émotionnelle chez l'enfant

15/11/2017

L'insensibilité émotionnelle chez les enfants: Pourquoi faut-il s'en préoccuper?

Mercredi 15 novembre 2017, Nathalie Fontaine (Université de Montréal) est invitée par notre collègue, la professeure Marie Stievenart (Clinique et Psychopathologie de l'Enfant).

Les enfants qui ont des troubles de comportement, par exemple des comportements d'agression ou d'opposition, sont souvent référés à des services d'aide en psychologie. Les enfants qui présentent des troubles de comportement ne sont pas tous identiques. Certains ressentent peu d'empathie et ne se sentent pas coupables lorsqu'ils commettent un acte répréhensible. Ces enfants, qui présentent de l'insensibilité émotionnelle, sont particulièrement à risque de manifester des troubles de comportement graves et persistants. Dans cette conférence, des résultats de recherche sur le développement de l'insensibilité émotionnelle et des troubles de comportement chez les enfants seront présentés et des stratégies d'intervention et de prévention seront discutées.

Lieu : Salle GOTHOT, Place du XX aout, 4000 Liège

Horaire : 18h30 à 20h

inscription

Nathalie Fontaine est psychoéducatrice et professeure agrégée à l'Ecole de Criminologie de l'Université de Montréal et co-directrice du CEDAJ, Centre d'Etude sur le Développement et l'Adaptation des Jeunes. Elle envisage recherche et clinique du point de vue de la psychopathologie développementale, en se focalisant sur les mécanismes d'adaptation et d'inadaptation. Elle s'intéresse particulièrement aux troubles du comportement, aux différences fille-garçon, ainsi qu'à l'insensibilité émotionnelle chez l'enfant et le jeune (par ex : manque d'empathie, absence de culpabilité, ...). Ses travaux visent l'élaboration de stratégies d'intervention adaptées aux vulnérabilités et aux ressources des jeunes afin d'encourager leur développement et leur santé mentale.

 

Version imprimable Page mise à jour le 25/10/2017